LE comparateur des malussés, résiliés
et contrariés de l'assurance

01 86 65 10 51

Coût d'un appel local

Alcool/drogue au volant : à quoi s’attendre

Publié le Vendredi 4 Novembre 2016
Alcool/drogue au volant : à quoi s’attendre

Prendre le volant après avoir consommé de l’alcool, fumer du cannabis ou toute autre substance classée comme stupéfiant est passible d’une peine d’emprisonnement, d’une amende et d’un retrait de points. 

Conduite en état d’ivresse : ce que vous encourrez 

Conduire en état d’ivresse est strictement interdit. Le taux d’alcool permis est fixé à 0.5g d’alcool par litre de sang. Conduire avec un taux supérieur ou égal à 0.5g est donc prohibé et peut conduire à de lourdes sanctions et poursuites judicaires. 

En ce qui concerne les personnes qui conduisent avec un permis probatoire, le taux d’alcool est fixé à 0.2 g d’alcool.

-Conduite avec un taux entre 0.5 g  et 0.79 g

Conduire avec un taux entre 0.5 et 0.79 g d’alcool entraine un retrait de 6 points de votre permis et est considéré comme une contravention  de 4ème classe (135 euros d’amende). 

-Conduite avec un taux à partir de 0.8 g

Conduire avec un taux d’alcool à partir de 0.8 g d’alcool/litre de sang est un délit très grave qui entraine 2 ans d’emprisonnement avec une amende de 4500 euros et un retrait de 6 points sur le permis. Le conducteur se retrouvant dans cette situation peut même se voir attribuer des sanctions complémentaires comme le retrait  ou la suspension totale du permis ou encore l’obligation d’effectuer un stage  de sensibilisation sur la sécurité routière à ses propres frais.

Certains conducteurs peuvent avoir recours à un éthylotest anti-démarrage et forcer le démarrage de leur voiture malgré un état alcoolique. Il s’agit d’un acte frauduleux qui est passible d’une amende supplémentaire de 1500 euros.

Conduite sous stupéfiants : ce que vous risquez

Conduire après avoir fait usage de stupéfiants est considéré comme un délit sanctionné d’une peine de 2 ans d’emprisonnement, d’une amende de 4500 euros et d’un retrait de 6 points sur le permis. Comme pour la conduite à partir de 0.8g d’alcool, le conducteur peut se voir attribuer  d’autres peines (retrait du permis, stage de sensibilisation…).

A noter qu’en cas de condamnation, le conducteur sous stupéfiants devra également payer un droit fixe de procédure de 300 euros qui s’ajoutera à son amende de 4500 euros.

Comparez les offres spécial malussés avec Mayday

Si vous êtes un conducteur avec un antécédent de conduite sous alcool ou usage de stupéfiants, vous pouvez souscrire à une assurance auto adaptée à votre cas . Notre comparateur vous propose différents devis selon vos antécédents (résiliation par votre assureur pour conduite en état d’ivresse, usage de stupéfiant, malus élevé, retrait de permis…).  Vous pouvez comparer toutes les meilleurs offres d’assurance auto Malus en moins de 3min. 

Nous mettons également à votre service notre agence virtuelle qui vous permet de discuter avec l’un de nos experts en temps réel.