LE comparateur des malussés, résiliés
et contrariés de l'assurance

01 86 65 10 51

Coût d'un appel local

Contrôle pour usage de drogues, dois-je le dire à mon assureur ?

Les contrôles gendarmerie et police parviennent facilement à détecter l’usage de stupéfiants, notamment par l’usage salivaire (contrôle de la salive directement réalisé par les forces de l’ordre).

Au nombre de 30 000 contrôles positifs en moyenne en France chaque année, les cas ne sont pas rares. Le test salivaire permet de détecter l’usage de cinq grandes familles de drogue (le cannabis, la cocaïne, les amphétamines, l’ecstasy et les opiacés (opium).

30 000 contrôles positifs chaque année en France

Si le contrôle salivaire est positif, une analyse de l’urine et du sang sera réalisée avec l’assistance d’un médecin, souvent dans un hôpital.

Si l’usage de stupéfiant est avéré, alors l’automobiliste a réalisé un délit grave, dont les sanctions sont identiques à la conduite avec un taux d’alcoolémie supérieur à 0,8 gramme d’alcool par litre de sang, soit une perte de 6 points sur le permis de conduire et suspension administrative du permis de conduire… Mais ce dans l’attente d’une décision judiciaire qui peut infliger une amende de 4 500 euros, une peine de prison pouvant aller jusqu’à deux ans, une suspension ou une annulation du permis de conduire (jusqu’à trois ans), l’interdiction de conduire certains véhicules, y compris pour lesquels le permis n’est pas obligatoire (jusqu'à 5 ans).

Faut-il le dire à son assureur ?

Sans hésitation, oui. La réponse est identique que pour la conduite en état d’alcoolémie. Vous êtes obligé d'informer votre assureur toutes les circonstances pouvant aggraver les risques. Dans le cas inverse, l’assureur, en cas de sinistre, pourra invoquer la nullité de votre contrat d’assurance automobile, cela revient à rouler sans assurances, avec les risques encourus.

Si vous ne parvenez pas à le dire à votre assureur traditionnel, comparez les contrats auto sur Mayday assurances, et déclarez dans le questionnaire votre contrôle positif à l’usage des stupéfiants.

Si vous subissez une résiliation de votre contrat d'assurance auto à cause de l'usage du stupéfiant, sachez que vous pouvez trouver un nouveau auto compatible grâce à Mayday-Assurances.

A noter !

Sur les 30 000 cas enregistrés chaque année par les forces de l’ordre pour usage de stupéfiants lors d’un contrôle routier, la majorité des cas est constatée lors d’un contrôle préventif, où un problème comportemental a été constaté (équilibre de l’automobiliste, ses pupilles, son horloge interne…)

Avec Mayday Assurances, le passé appartient au passé. Comparez et roulez en toute tranquillité.